bise

1. bise [ biz ] n. f.
XIIe; p.-ê. du frq. °bisa, ou d'un germ. °bisjo « vent du nord-est »
Vent sec et froid soufflant du nord ou du nord-est. Une bise mordante. « Une bise aigre sifflait » (Gautier).
Poét. L'hiver; le froid. « Quand la bise fut venue » (La Fontaine).
⊗ HOM. Bise (1. bis). bise 2. bise [ biz ] n. f.
• 1911; de 2. biser
Fam. Baiser sur la joue. région. bec. Une grosse bise. bisou. Au revoir et bises aux enfants. Se faire la bise : s'embrasser sur les joues en signe de salut.

bise nom féminin (de biser) Familier. Baiser. ● bise (homonymes) nom féminin (de biser) bise adjectif féminin bise forme conjuguée du verbe biser bisent forme conjuguée du verbe biser bises forme conjuguée du verbe biserbise nom féminin (germanique bisjō) Vent violent et froid, qui souffle du N. ou du N.-E. en hiver et au printemps. ● bise (homonymes) nom féminin (germanique bisjō) bise adjectif féminin bise forme conjuguée du verbe biser bisent forme conjuguée du verbe biser bises forme conjuguée du verbe biserbise (synonymes) nom féminin (germanique bisjō) Vent violent et froid, qui souffle du Nord ou du...
Synonymes :
bis, bise adjectif (origine incertaine) Gris-brun : Toile bise.bis, bise (difficultés) adjectif (origine incertaine) Prononciation L'adjectif bis, bise se prononce au masculin [&ph86;&ph93;], sans faire sonner le s : du pain bis (prononcer comme pour rimer avec lubie). En revanche, on articule le s dans l'adverbe bis : il habite au 3 bis (prononcer comme pour rimer avec iris). ● bis, bise (expressions) adjectif (origine incertaine) Pain bis, pain de couleur grise, à cause du son qu'il renferme. ● bis, bise (homonymes) adjectif (origine incertaine) bi- préfixe bise forme conjuguée du verbe biser bisent forme conjuguée du verbe biser bises forme conjuguée du verbe biser bise nom féminin

bis, bise
adj. Gris tirant sur le brun. Du pain bis. Une toile bise.
————————
bise
n. f. Fam. Baiser. Faire la bise: donner un baiser.
————————
bise
n. f. Vent de nord à nord-est, sec et froid.

I.
BISE1, subst. fém.
Vent froid qui souffle du Nord ou du Nord-Est. Aujourd'hui boue, pluie, bise froide, jour d'hiver qui empêche le pèlerinage que vous savez (E. DE GUÉRIN, Lettres, 1835, p. 75); l'âpre morsure de la bise (T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 161)
Rem. En ornith., on rencontre un homographe désignant une espèce de canard sauvage des régions nordiques. Synon. macreuse noire. En bot., le mot désigne un champignon comestible. Synon. mousseron.
PRONONC. ET ORTH. :[bi:z]. Enq. :/biz/. Homon. et homogr. bise2.
ÉTYMOL. ET HIST. — Ca 1130 (Pélerinage de Charlemagne, éd. E. Koschwitz, 354).
Du fait que certains dial. gallo-rom. (wallon, lorr.; franco-prov.; v. FEW t. 15, 1, p. 117a et aussi Pat. Suisse rom.) de même que plusieurs formes du nord de l'Italie (FEW, loc. cit., REW3, n° 1120) supposent clairement un prototype bisia, on peut supposer comme base commune un germ. « vent du nord-est », à rapprocher de l'a.sax. , a.h.all. , m.h.all., n.h.all. (KLUGE20). Cette hyp. paraît préférable à celle d'un empr. à un a.b.frq. bîsa (EWFS2, BL.-W.5). Un lat. médiév. biza « bise » est attesté dès 768 par Aetius Ister (ds Mittellat. W. s.v., 1486, 38), v. aussi BAMBECK, n° 6.
BBG. — ALESSIO (G.). Sull' etimologia di brezza e di brisa. Bolletino dell' Atlante linguistico mediterraneo. 1963/64, t. 5/6, p. 29. — ALLEYNE (M.). Les Noms des vents en Gallo-rom. R. Ling. rom. 1961, t. 25, pp. 391-398. — GOUG. Mots t. 1 1962, p. 50. — MARSHALL (F.W.). Les Poésies de Blondel de Nesle. Une ét. du lex. d'après l'examen des mss, p. 47 (Thèse Univ. Paris, 1958). — MILLEPIERRES (F.). La Rose des vents. Vie Lang. 1961, pp. 118-119. — MILLEPIERRES (F.). Du nouveau sur les vents. Vie Lang. 1961, p. 379. — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 181; t. 2 1972 [1925], pp. 293-294; t. 3 1972 [1930], pp. 437-438. — SIGURS 1963/64, p. 550.
II.
⇒BISE2, subst. fém.
Fam. Baiser. Faire, donner une bise :
Il faut accepter notre affection sans vouloir lui donner le visage le plus plaisant. Mille bises. À jeudi.
J. RIVIÈRE, Correspondance [avec Alain-Fournier], 1911, p. 266.
Rem. On rencontre dans la docum. le dér. bisette, pop. et enfantin. Petit baiser. Une bise, maman Sou, une bisette. Et je trisse (A. ARNOUX, Pour solde de tout compte, 1958, p. 21).
1re attest. 1911 supra; déverbal de biser « baiser ». Cf. bise1. Homon. et homogr. bise1. Nouv. Lar. ill., Lar 20e et Lar. encyclop. admettent bise ou bize et signalent qu'on dit encore biseau.
STAT. — Fréq. abs. littér. :487. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 508, b) 1 143; XXe s. : a) 735, b) 582.

1. bis, bise [bi, biz] adj.
ÉTYM. 1080, Chanson de Roland; orig. incert., p.-ê. du bas lat. bombyceus « de soie », de bombyx; mais P. Guiraud suppose une série de dér. pop. du lat. bis, dont biseus, qui aurait signifié « composé de deux parties » d'où « impur ».
Rare ou vx. D'un gris tirant sur le brun. || Un teint bis, très brun. || De la laine bise. Beige.
1 Cette maîtresse un tantet bise
Rit à mes yeux (…)
La Fontaine, Pâté, in Littré.
Cour. || Pain bis, gris à cause du son qu'il renferme.Une toile bise.
2 J'ai faim, dit-il; et bien vite
Je sers piquette et pain bis.
Béranger, Souvenirs du peuple, in Littré.
3 Une grande toile bise a été étendue au-dessous de la verrière, si bleue dans la nuit, et tamise le soleil. Ici la chaleur est supportable.
M. Duras, Dix heures et demie du soir en été, p. 119.
4 Un grand fourre-tout de toile bise, un de ces grands sacs que l'on appelle vulgairement baise-en-ville, pend à son épaule droite.
Georges Pérec, la Vie mode d'emploi, p. 20.
tableau Désignations de couleurs.
DÉR. Bisaille, 1. biser, biset, 1. bisette, bisonne.
HOM. (De bise) 1. Bise, 2. bise, formes des v. 1. biser, 2. biser, 3. biser.
————————
1. bise [biz] n. f.
ÉTYM. V. 1130; du francique bisa ou d'un germanique bisjo, par le lat. médiéval biza (768); Guiraud préfère y voir l'adj. 1. bis, bise, par le sens « (qui souffle) de travers, de manière divergente », selon le sémantisme des dér. du lat. bis.
1 Vent sec et froid soufflant du nord ou du nord-est. || Une bise aigre, âpre (cit. 4), coupante, cinglante (→ Abasourdir, cit. 1), glaciale. || La bise siffle dans les arbres.
1 Comme tombe une fleur que la bise a séchée (…)
Malherbe, VI, 20, in Littré.
2 Qu'il eût du chaud, du froid, du beau temps, de la bise (…)
La Fontaine, Fables, VI, 4.
3 La bise de Grignan qui vous fait avaler tous les bâtiments de vos prélats me fait mal à votre poitrine (…)
Mme de Sévigné, 1113, 29 déc. 1688.
4 (…) une bise triste gémissait sous les portes et dans les corridors de l'hôtellerie.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, IV, 5.
5 Heureusement que le bon clocher de Montipouret n'est pas chiche de se montrer, et qu'il n'y a pas une éclaircie où il ne passe le bout de son chapeau reluisant pour vous dire si vous tournez en bise ou en galerne.
G. Sand, François le Champi (Gasnier), XV, 115.
6 Une bise aigre sifflait, collant leurs minces capes sur le corps des comédiens, et leur souffletant le visage (…)
Th. Gautier, le Capitaine Fracasse, t. I, VI.
7 L'âpre bise d'hiver, qui se lamente au seuilSouffle dans le logis son haleine morose !
Rimbaud, les Étrennes des orphelins, II.
8 Un grand coup de bise avait balayé le ciel (…)
Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin, XVI.
9 Dehors, une bise aigre s'était levée, qui charriait de la neige fondue.
Martin du Gard, les Thibault, t. IV, p. 67.
9.1 Les gémissements des oiseaux migrateurs qui traversaient le ciel délavé, le sanglot ininterrompu de l'aigre bise dans les baraquements, cette terre funèbre où tout leur était hostile, et surtout cet hiver qui leur tombait sur les épaules (…)
M. Tournier, le Roi des Aulnes, p. 186.
Loc. fam. Fendre la bise : aller très vite.Un fend-la-bise : une personne qui « fend la bise », qui est rapide, intrépide.
2 Poét. L'hiver; le froid.
10 Quand la bise fut venue (…)
La Fontaine, Fables, I, 1.
3 Loc. fam. (Régional; fréquent dans le Centre de la France). À toute bise : à toute vitesse, très vite. Biture.
DÉR. et COMP. Bisant. Brise-bise.
HOM. 2. Bise, bise (fém. de 1. bis).
————————
2. bise [biz] n. f.
ÉTYM. 1911; de 3. biser.
Fam. Baiser. || On va lui faire une grosse bise. Bisou. || Donner une bise, des bises à un enfant.Allez, la bise à tous ! || À bientôt; bises aux enfants.
DÉR. Bisou.
HOM. Bise (fém. de 1. bis), 1. bise.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bise — bise …   Dictionnaire des rimes

  • bise — BISE. s. f. Vent de Nord. Vent de bise. il fait une bise tranchante, une bise qui coupe. lieu exposé à la bise …   Dictionnaire de l'Académie française

  • bise — BISE. s. f. Vent du Nord. Vent de bise. Il fait une bise qui coupe le visage. Lieu exposé à la bise …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Bise — Sf Nordostwind per. Wortschatz schwz. (11. Jh.), mhd. bīse, ahd. bīsa, as. biosa Nicht etymologisierbar. Führen zurück auf vd. * bisō f. Nordostwind, Wirbelwind (für den Vokal ist Länge und Kürze bezeugt, Länge etwa in fnhd. Beiswind, die… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Bise — Nom d origine incertaine. Il pourrait s agir d un matronyme, féminin de Bis, lui aussi d origine obscure. On peut éventuellement penser à la couleur du pain bis, donc une personne à la peau brune. Autre hypothèse : l ancien français bise (= miche …   Noms de famille

  • bise — Bise, Vent de Bise, Boreas, Aquilo, Aparctias. Lieu exposé à la bise, Situs aquilonius …   Thresor de la langue françoyse

  • Bise — Bise, n. [F.] A cold north wind which prevails on the northern coasts of the Mediterranean and in Switzerland, etc.; nearly the same as the mistral. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Bise — Bise, n. (Paint.) See {Bice}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • bise — [bēz] n. 〚ME < OFr < Frank * bisa or OHG bisa < Gmc base * bis , to storm about vigorously〛 a cold north or northeast wind blowing down from the Swiss Alps * * * bise (bēz) n. A cold north wind of the Swiss Alps and nearby regions of France and… …   Universalium

  • bisé — bisé, ée (bi zé, zée) part. passé. Reteint. Drap bisé. Étoffe bisée …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • bise — bise; sou·bise; …   English syllables


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.